Comment retrouver sa forme et ses formes après un accouchement ?

 

La naissance d’un enfant transforme profondément la vie d’une femme. Apres la grande aventure physique et psychique de la grossesse et de l’accouchement, la jeune mère ressent le besoin de se retrouver, de se recentrer et de se reconstruire, en harmonie avec son nouveau-né.

Mais baby blues, kilos en trop, rétention d’eau, impression de vide, fatigue, douleur dans le dos, dans le ventre sont autant de facteurs contribuant à fragiliser la jeune accouchée pendant cette période post-natale.

Alors comment retrouver, non seulement sa ligne, mais la forme ?

Ne pas bruler les étapes. Même en se sentant bien, il est important de ne pas reprendre trop vite ses activités. Dans un premier temps, le corps récupère, cicatrise, les organes comme l’utérus reprennent leur position et leur taille initiales. Physiologiquement, il faut environ six semaines pour que les hormones de grossesse soient éliminées de l’organisme maternel. Avant cette date, la progestérone et la relaxine –hormones ayant pour effet la détente musculaire- rend tout effort musculaire difficile et inefficace.

Se reposer et se faire chouchouter. S’occuper d’un nouveau-né demande beaucoup de temps et d’énergie surtout si c’est son premier bébé. Vivre au rythme de son bébé et se forcer à s’allonger dès que le bébé dort permet de récupérer. Souvent, la jeune accouchée est prise en charge par son entourage, qui s’occupe de toute l’intendance. Des soins comme le gainage du ventre, des massages, des points de chaleurs lui sont prodigués Pourquoi ne pas prendre le temps d’observer son rythme biologique et ses sensations ? Certaines mamans confient le bébé une heure par jour, le temps d’une promenade pour s’aérer, d’une séance de yoga ou d’un massage. L’alimentation doit être équilibrée, comprenant au moins deux fruits par jour pour les vitamines. Ce n’est néanmoins pas le moment de faire un régime.

Faire attention aux postures. Apres une naissance, il est primordial de se tenir bien droite. Les abdominaux, distendus pendant la grossesse, ne peuvent soutenir fermement la colonne vertébrale. Attention aux positions quand on s’occupe de son bébé. La table à langer doit être suffisamment haute. Bien caler son dos en allaitant ou en donnant le biberon. Plier les jambes quand on se baisse. Eviter de rester trop longtemps debout à piétiner. Ne rien soulever de plus lourd que le bébé.

Remuscler son périnée. Cet ensemble de muscles soutenant la vessie, l’utérus et le rectum dans l’abdomen, est fragilisé pendant la grossesse et étiré á l’accouchement. Entrainé pendant la grossesse grâce à des exercices adaptés, il est plus facile de recommencer des petites contractions juste après l’accouchement. .Puis une rééducation périnéale doit se faire 6 á 8 semaines après l’accouchement, avant de commencer tout sport. Débuter une activité sportive avec un périnée affaibli, risque de l’affaiblir encore plus, avec l’apparition de problème d’incontinence urinaire d’effort- fuites urinaires à la toux, quand on rit, quand on soulève un poids…- voir même une descente d’organe à long terme.

Remuscler ses abdominaux. En parallèle de la rééducation périnéale, des exercices appropriés permettent de travailler la sangle abdominale en profondeur, gainant le ventre et donc très efficace pour retrouver une belle silhouette. La respiration est très utile pour raffermir ces muscles profonds, les meilleurs alliés pour retrouver non seulement la ligne mais la forme. Ces exercices peuvent être réalisés avec son bébé, chez soi, nécessitant pas de matériel particulier, juste une tenue confortable et un tapis. Une pratique hebdomadaire de 15 à 30 minutes donne de très bons résultats

Cette période post-natale sera d’autant mieux vécue si elle est préparée pendant la grossesse. Il est capital de prendre soin de soi afin de mieux prendre soin de son bébé Une maman sereine et épanouie aura un bébé plus facilement serein lui aussi.

Article paru dans Essentielle – Juin 2011 – Ile Maurice

Ce contenu a été publié dans Uncategorized, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *