Bébé part en voyage…

 

Ah les vacances ! Vous en avez rêvé, mais maintenant que vous êtes devenus parents, beaucoup de questions vous préoccupent avant de partir.
Comment voyager avec un bébé ? à quel moment partir ?

A quelles difficultés faut-il que je m’attende ?

A Maurice, le mot voyage signifie bien souvent prendre l’avion, que dois-je mettre dans ma valise et garder avec moi dans l’avion ?

Vous avez beaucoup réfléchi à votre destination, qu’il s’agisse de vacances à l’hôtel, dans votre famille, ou chez des amis, il va falloir vous organiser.

Fini le temps de l’insouciance, où l’on pouvait prendre 2 -3 affaires, son passeport et filer à l’aéroport à la dernière minute pour éviter une trop longue attente.

Des vacances avec bébé, ça ne s’improvise pas !

Voici donc quelques conseils, pour que vous partiez l’esprit serein…

Avant de partir :

Les formalités administratives : impossible d’y échapper… De plus, il faudra vous y prendre bien à l’avance, car certaines démarches peuvent être longues…

Le passeport :

Pour les parents de nationalité mauricienne, le bébé pourra être inscrit sur le passeport d’un de ses parents. Pour plus de renseignements, consultez la page suivante :

http://www.gov.mu/portal/site/passportSite/menuitem.74e861b85f59d354d0db7010e2b521ca/?content_id=a951046b44658010VgnVCM100000ca6a12acRCRD.

Pour les parents de nationalité étrangère, ils devront faire la demande d’un passeport pour leur bébé, auprès de l’ambassade concernée.

NB : Les photos qui figureront sur le passeport de votre bébé obéissent à des critères bien précis, pas toujours facile à obtenir avec un bébé (position de la tête bien droite, pas de sourire…), assurez-vous que le photographe que vous aurez choisi, soit bien au courant de ces critères.

Le carnet de santé :

Le carnet de santé est un document, qui contient les informations médicales nécessaires au suivi de votre enfant (vaccinations, maladies…etc…), véritable outil de liaison, peu importe le pays où il recevra les soins. Jusqu’alors, le carnet de santé n’existait pas officiellement à Maurice.
Il semblerait que certaines réformes du système de santé mauricien impliquent la création et la distribution systématique d’un carnet de santé, complété par le médecin, de la naissance, jusqu’à l’âge adulte… Il faut l’espérer prochainement…

Qu’en est-il des vaccinations ? Le calendrier vaccinal est propre à chaque pays, certains vaccins sont obligatoires, d’autres restent optionnels.
Un exemple : Le BCG (vaccin contre la tuberculose), reste obligatoire à Maurice, alors qu’il est devenu optionnel en Europe tout récemment.

Prenez conseil auprès de votre médecin, il saura vous indiquer s’il y a des vaccins à faire, en fonction de la destination choisie.

Les billets d’avion :

Jusqu’à ses 2 ans, un bébé ne paiera pas le prix d’un billet d’avion total.

Bien souvent, il ne paiera que les taxes d’aéroport.

Par contre, il n’aura pas de place attitrée dans l’avion.
Lorsque vous ferez votre réservation, précisez toujours si vous avez besoin d’un berceau pour votre bébé, sachant que les berceaux accrochés sur le mur dans l’avion, admettent un poids maximal de 11kg… La longueur du berceau est elle aussi limitée, 70cm en moyenne.
Sachant qu’un bébé peut atteindre la taille de 70cm dès l’âge de 6 mois, ce berceau sera très vite trop petit pour votre bébé et il faudra envisager soit de le garder sur vos genoux, pendant le vol, soit de réserver également une place pour lui… Ceci est préférable si la durée du vol est assez longue…

A partir de quel âge peut-on voyager avec bébé ?

Cela dépend de la destination choisie, et des conditions sanitaires locales.

Pour un nouveau-né et jusqu’à ses 18 mois, préférez les destinations à faible risque, comme la plupart des pays industrialisés (Europe, Amérique du Nord, Australie…).
Mais n’oubliez pas, qu’un bébé, un nouveau-né en particulier, a besoin de repères, soyez prévoyants et veillez à ce qu’il y ait sur votre lieu de vacances tout le matériel nécessaire, pour son confort et sa sécurité (berceau, lit parapluie, siège auto)…

Que faut-il prévoir dans l’avion ?

L’attente : la durée du vol peut être plus ou moins longue, mais à cela, il faut rajouter le délai d’attente, entre l’enregistrement des bagages et l’embarquement, ainsi qu’entre la sortie de l’avion et la récupération des bagages. Armez-vous donc de patience, et surtout pas de précipitation… N’hésitez pas à faire appel aux hôtesses de l’air qui sont là pour vous aider si besoin.

Par exemple : il reste quelques places de libre dans l’avion, et cela vous permettrait d’installer votre bébé plus confortablement, signalez-le dès votre entrée dans l’avion, les hôtesses feront le nécessaire, car vous êtes prioritaires.

Un sac à langer bien fourni : suffisamment de couches, lingettes, et vêtements de rechange, afin de parer à toute sorte d’imprévu…

Ne vous encombrez pas avec trop d’affaires personnels et si vous réussissez à réunir vos affaires ainsi que celles de votre bébé dans le même sac, vous vous en sentirez soulagée… Et votre dos aussi !

Le décollage et l’atterrissage : votre bébé sera alors installé sur vos genoux, une ceinture de sécurité sera rattachée à la vôtre. Le décollage et l’atterrissage peuvent occasionner des douleurs au niveau des oreilles… L’adulte peut les éviter en suçant un bonbon, par exemple. Pour un bébé, il vaut mieux prévenir que guérir.

Si vous allaitez toujours votre bébé, n’hésitez pas à lui donner le sein, cela le rassurera et évitera les problèmes de tympan. Si ce n’est pas ou plus le cas, une tétine, quelquechose à grignoter feront l’affaire…

Faire passer le temps : eh oui, si vous avez de la chance, votre bébé dormira durant le vol, mais il se pourrait qu’il choisisse de rester réveillé, prêt à explorer son nouvel environnement. Alors n’hésitez pas à vous déplacer dans l’avion, marcher vous fera également du bien et distraira votre bébé.

Ne paniquez pas si votre bébé se met à pleurer, vous sentir stressée/gênée par le fait que les autres passagers l’entendent, ne l’aidera pas à se calmer. Gardez votre sang-froid, et faites comme d’habitude, comme si vous étiez chez vous. Si cela ne fonctionne pas, dites-vous que dans quelques temps, vous rirez en repensant à cette situation, même si sur le moment, vous auriez aimé vous faire toute petite…
Si votre bébé est en âge de jouer, ramenez doudous, jouets et livres préférés…
Finalement, en étant bien organisé, le temps passe plus vite, quand on part avec bébé en voyage…

Jouer la sécurité : Lors de turbulences, respectez les consignes et attachez la ceinture de votre bébé, le tenir dans les bras ne suffit pas.
Installé dans son berceau, pour dormir en toute sécurité, fermer la fermeture éclair, qui empêchera votre bébé de tomber du berceau.

Si vous allaitez, buvez beaucoup, car l’air de l’avion est très sec et vous vous sentirez très vite déshydratée. De la même façon, faites boire votre bébé régulièrement (sein ou biberon d’eau)…

Si malheureusement, votre bébé est malade lors du vol, signalez aux douaniers la présence de médicaments pour votre bébé dans votre bagage à main. Bien souvent, ils sont permis.

A la sortie de l’avion, prévoyez un temps de récupération (24h où vous vous reposez avant de démarrer vos escapades) pour vous et votre bébé. Eh oui, un voyage, même bien organisé, reste fatigant…

Comment faire sur place ?

Là encore, à moins d’emmener toute la chambre de bébé avec soi (et payer le surplus de bagages à l’aéroport), il vaut mieux prévoir d’avoir le strict minimum sur place… Certains hôtels mettent à disposition lit parapluie, siège auto…etc…

Dans certains pays, il existe même des sociétés de location de matériel de puériculture… Renseignez-vous !!!

Vous voilà parez pour faire de ce voyage un moment inoubliable, dans le bon sens du terme…

Bon vol et bonnes vacances !

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *