Tout savoir sur l’épisiotomie

Elle fait partie des premières craintes de la femme enceinte lors de la préparation à l’accouchement. Mais qu’est-ce que l’épisiotomie ?

 Atteinte de leur intimité, peur des douleurs et des répercussions sur leur vie de couple. Les craintes liées à l’épisiotomie sont nombreuses. Ce qui explique la foule de questions que se posent la plupart des femmes enceintes.

L’épisiotomie en question

Elle consiste en une incision pratiquée par l’accoucheur au moment du dégagement de la tête du bébé afin d’élargir le passage. La suture est recousue après la délivrance du placenta, selon trois couches, la muqueuse vaginale, le muscle périnéal et la peau. C’est le gynécologue qui décide de la pratiquer ou non au moment de l’expulsion. Les indications sont multiples. Une prévision de gros bébé, un périnée paraissant trop fragile, avec un risque de déchirure complète, ou en cas d’urgence, notamment si le bébé est en souffrance.

Vais-je y avoir le droit systématiquement ?

Les avis sont partagés parmi les gynécologues à Maurice. Aucune étude scientifique récente n’a pu prouver les bénéfices d’une épisiotomie systématique sur le périnée. Il n’y aurait pas moins de déchirure compliquée ou de problème d’incontinence urinaire, par la suite.
C’est pourquoi, l’épisiotomie de routine systématique est largement contestée par la plupart des collèges d’obstétriciens à travers le monde. Il est intéressant d’aborder le sujet avec votre gynécologue, pendant la grossesse, pour connaître son opinion sur la question, surtout si vous souhaitez éviter cette intervention. Car il existe des méthodes de préventions très utiles pour échapper à cette épisiotomie, à savoir le massage du périnée en fin de grossesse, la connaissance et la maîtrise du périnée, position d’accouchement
ainsi que la méthode de poussée.

Est-ce douloureux ?

Si l’épisiotomie est effectuée quand la tête de bébé commence à
apparaître, la distension engendrée de la peau désensibilise cette zone. L’acte est, donc, imperceptible.

La suture après l’accouchement n’est pas forcément douloureuse. Soit, l’anesthésie péridurale agit encore sur cette zone après l’accouchement, soit l’accoucheur pratique au préalable une anesthésie locale.

Comment se passe la cicatrisation ?

Les soins sont primordiaux. Plus la suture est maintenue propre, mieux se fera la cicatrisation. Un inconfort peut persister pendant 15 jours surtout lors des changements de position. Consultez votre médecin ou la sage-femme si des douleurs persistent ou apparaissent malgré la prise d’antalgique. Enfin, pour mieux ressentir son périnée et accélérer la cicatrisation, pratiquez des
exercices vus pendant les cours anténataux.

 

article paru dans Essentielle Aout 2012

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *